Ceci est une ancienne révision du document !


Ravels et anciennes voies ferrées

Inventaire balnam

Numérotation

Sur balnam, les anciens chemins de fer sont répertoriés selon leur numéro SNCB ou SNCV

Numéro Utilisation Référence
L1 à L199 Lignes SNCB principales http://www.belrail.be/F/infrastructure/lignes/index.html
L200 à L299 Lignes SNCB industirielleshttp://www.belrail.be/F/infrastructure/lignes/industrielles.html
Lv400 à Lv999 Lignes SNCV https://fr.wikipedia.org/wiki/Lignes_SNCV
Li1, …autresNumérotation interne Balnam pour certaines lignes dont le numéro administratif n'est pas connu.

Numérotation SNCV

Résumé de https://fr.wikipedia.org/wiki/Soci%C3%A9t%C3%A9_nationale_des_chemins_de_fer_vicinaux Les lignes ferrées de la SNCV n'étaient pas désignées par un système de numérotation fixe dans les publications (indicateurs et horaires) destinées au public.

  • Numéro “horaire” Les horaires reprenaient un numéro de suite repris dans l'indicateur national, numéro variant selon les époques d'édition. À ce numéro de suite des horaires s'ajoutait pour les lignes électrifiées, la désignation du service principal qui les parcourait, service désigné par un nombre à un ou deux chiffres ou par une combinaison d’une ou deux lettres généralement repris sur les plaques d'itinéraire des motrices électriques. Selon les époques, la désignation des services parcourant une ligne électrifiée pouvait varier et un service pouvait désigner des itinéraires différents. De plus un service pouvait ne parcourir qu'une partie de ligne ou au contraire parcourir plusieurs lignes ou parties de lignes. La numérotation prise comme référence dans les ouvrages historiques est parfois le numéro de suite repris dans l'indicateur des chemins de fer belges de 1935 qui utilise pour les lignes vicinales des numéros supérieurs à 250, les numéros inférieurs étant réservés aux lignes de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB)
  • Numéro Capital : au sein de la SNCV, chaque capital constitué pour la construction d'une ligne était numéroté chronologiquement et ces numéros de capitaux (appelés également numéro de concession) compris entre 1 et 203 n'ont par contre pas varié. Une ligne est donc parfois désignée par le capital qui a été constitué pour sa construction, avec l'inconvénient qu'une ligne, ses embranchements ou une autre ligne géographiquement liée peuvent avoir été construits avec le même capital.
  • Numéro administratif : par ailleurs, la SNCV a attribué un numéro de dossier administratif à chaque ligne, numéro qui n'a également pas varié mais qui semble peu connu. Toutefois ce numéro de dossier administratif a été réutilisé beaucoup plus tard par la Région wallonne lors de la construction du réseau autonome des voies lentes (RAVeL) établi en partie sur le site des lignes vicinales désaffectées. De même, la Flandre a réutilisé ce numéro de dossier administratif pour l'inventaire des archives et du patrimoine liés à ces lignes. Nous utilisons ce numéro administratif dans balnam.
Intervalle de n° administratif Groupe
Lv400 à Lv499 Hainaut
Lv500 à Lv599 Namur
Lv600 à Lv699 Luxembourg
Lv700 à Lv799 Liège
Lv900 à Lv999 Brabant

Suffixes

  • A,B,C, … (lettre majuscule) : variante de numéro administratif
  • b (lettre minuscule) : il arrive qu'une ligne quitte la localité, passe par une autre localité et revienne dans la même localité. Le suffixe 'b' est alors utilisé pour nommer le deuxième tronçon dans une même localité
  • bis (lettres minuscules) : utilisé pour indiquer une variante locale de la ligne (par exemple courbe redressée)
  • ravels.1550753561.txt.gz
  • Dernière modification: 2019/02/21 13:52
  • par admin