ATTENTION : Aucune garantie n'est donnée sur l'exactitude des informations sur cette page. Ne pas franchir les barrières et clôtures. Voir aussi les autres avertissements
Bienvenue sur balnam.be
J'ai lu les conditions d'utilisation et je les accepte.

cyan=difficile gris=rue magenta=statut à vérifier orange=barré rouge=supprimé vert=bon état voir la légende pour plus détails
A
↔67mpietonstreewiew
Le chemin démarre du chemin n° 23 (Rue du Caporal Lefeuvre), à droite de la dernière maison 12Chemin du Roton
B
↔45mstreewiew
Il longe un bois 3
C
streewiew
Le chemin se prolonge par le chemin n°i17 de Aiseau vers la Rue Auguste Varet
Denivelé: 2m Longueur: 112m
4actes/documents/historique

Commentaires et archives

Entrer un commentaireEntrer un commentaire
P
24/02/2018passages répertoriés Plume Guy y est passé le 24/02/2018 - chemin n°i17 de Tamines
JANSSENS Claude
25/09/2016commentairesCommentaire de JANSSENS Claude - chemin n°i17 de Tamines
Plusieurs inconditionnels détournent les barrières de la rue du Roton pour se rendre à Tamines. Ce jour, cinq motos de cross sont passées à la rue Varet et ne sont pas redescendues. Il faut en conclure que le dispositif mis en place est une véritable passoire !
JANSSENS Claude
30/05/2016commentairesCommentaire de JANSSENS Claude - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "Yves-Olivier SINTE": Vous avez raison, j'aurais dû en parler sur la partie aiselienne, mais pour moi qui y suis passé un gros millier de fois si pas deux pour me rendre à l'école ce chemin qu'il soit sut Tamines ou sur Aiseau est le même. De plus, cette partie de Tamines faisait partie jadis d'Oignies à Aiseau. Voir aussi : http://www.janssens-aysavelmark.be/173758097
Yves-Olivier SINTE
30/05/2016commentairesCommentaire de Yves-Olivier SINTE - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "JANSSENS Claude": Je pense que vu la carte, les points A à C sont donc sur Sambreville. Le reste du sentier du Roton est sur Aiseau, sentier i17.
JANSSENS Claude
29/05/2016commentairesCommentaire de JANSSENS Claude - chemin n°i17 de Tamines
Il y a lieu d’ajouter un point D et un E, correspondant respectivement à l’emplacement de la barrière et au début de la rue Auguste Varet. En effet, la rue du Roton comprend entre D et E un désenclavement de la propriété de Monsieur GILOT où se situent les ruines d’une ancienne maison dite du garde toujours considérée comme reconstructible. J’emprunte cet enclavement chaque jour de la semaine avec mes chiens à l’exclusion du Week-end.
JANSSENS
02/04/2016commentairesCommentaire de JANSSENS - chemin n°i17 de Tamines
Bonsoir, Je crois qu'il y a un problème de messagerie. J'ai transmis ma réponse à un msg privé à 5 reprises et la question réapparait comme si je n'avais pas donné de suite. ????? Merci
JANSSENS
10/11/2015commentairesCommentaire de JANSSENS - chemin n°i17 de Tamines
Ce mardi un automobiliste est passé dans la rue Auguste Varet pour récupérer le fléchage, je l’ai abordé pour lui expliquer la situation et ce que j’ai reçu comme réponse que j’étais un baraki à cela j’ai répondu qu’il ne fallait pas inverser les rôles. Quand il s’est trop approché mon petit chien à mis ces pattes sur le pantalon, par ailleurs dégoutant, de ce grossier personnage. Alors, il a prétendu que mon petit chien l’avait mordu, je lui ai répondu d’aller chez le médecin et de porter plainte, il aura très difficile d’obtenir un certificat médical pour une morsure imaginaire. Ce Monsieur devenait de plus en plus menaçant en m’insultant de plus belle, heureusement j’étais accompagné de mon autre chien ; un peu plus imposant. Comme la barrière était fermée l’intéressé est passé par la propriété voisine et a sauté le muret de séparation. Comme quoi la notion de propriété diffère suivant les circonstances.
JANSSENS
07/11/2015commentairesCommentaire de JANSSENS - chemin n°i17 de Tamines
Des jaunes, il y en a toujours existés, c’est ainsi qu’un cercle de cyclistes a été autorisé à passer, ce 9.11.2015, par le chemin du roton, reconnaissant ainsi, dans un intérêt égoïste certain, les droits de la propriétaire au préjudice de l’ensemble des autres communautés d’usagers. Vraiment une triste mentalité, comment voulez-vous que dans des conditions pareilles on puisse faire aboutir une éventuelle procédure.
JANSSENS
25/10/2015suivis JANSSENS suit ce sentier - chemin n°i17 de Tamines
JANSSENS
24/10/2015commentairesCommentaire de JANSSENS - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "JANSSENS": lire sentier dit "rue du Roton" au lieu de dit "rue d'Hamion". En fait ce sentier devrait ce nommer chemin d'Hamion ou du bois d'Hamion vu qu'il traverse le lieu dit Bois d'Hamion avec en aval les près d'Hamion et en amont le bois du même nom.
C
23/10/2015commentairesCommentaire de curieux - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "Isabelle De Beul-Derue": un petit détail moisir et que la nature reprenne ses droit..... c'est identiquement la même chose. normalement pour vous retirer toute responsabilité juridique la simple pancarte qui spécifiait que c'est une propriété privée suffisait puisque la personne était présente sans autorisation en cas d'accident elle aurait payé ses propre damage et aurait eu des problème si elle se serait plaint puisqu'il s'agissait d'une violation de propriété. (sauf si bien sur il ne vous était pas autorisé a bloquer l'accès) pour les Vtt et moto mettre un portillon aurait suffit pour plaire à tout les piéton de s'y promener et pour les droguer... rien de tel qu'une plainte. bref bien que je comprennes le désagréable travail que ça a du être de retirer les déchets, votre manière de faire les chose c'est: C'est a moi et je partage pas! Mais bon C'est de personne égoïste, qui pousserait du pied un mort de faim parce qu'il était trop près de la porte et prenait la chaleur de SA maison, que le monde est fait.
JANSSENS
01/09/2015commentairesCommentaire de JANSSENS - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "domi64": Nous avons tous compris que la propriétaire a tort sur le fonds mais qu’elle est d’une mauvaise foi sans pareil, qu’elle ne connait rien sur le plan juridique et sur l’histoire locale et plus particulièrement des lieux-dits d’Hamion et de la Respe, dont le sentier dit « rue d’Hamion ». L’antériorité de ce sentier est présumée d’avant 1700 et qui par la suite apparait sur de nombreuses cartes dont celles du cadastre. Elle a peut-être tort sur le fonds, mais elle bénéficie de l’inertie tant du Bourgmestre d’Aiseau-Presles, qui ne veut pas faire un arrêté de police, mais surtout de celle des anciens usagers qui ne se mobilisent pas, qui ont peurs de ses menaces ou pire qui en deviennent ses complices en demandant un droit de passage. Quatre solutions pacifiques : a) Démontrer que le liquidateur n’avait pas fait renouveler son mandat dans le cadre de la nouvelle loi sur les liquidations et ainsi de demander l’annulation de la vente en apportant la preuve de l’existence d’un préjudice pour les populations – attention à la prescription ! b) Effectuer une pétition voire une manifestation pour contraindre le Bourgmestre d’Aiseau-Presles à remplir ses obligations. En tout état de cause ce manquement sera publié dans la presse à l’occasion des prochaines élections. c) Se mobiliser et effectuer une procédure en justice. d) Convaincre l’intéressée de reconnaître ses torts et de laisser le libre passage comme il se doit ! Solution impossible, il suffit de connaître le parcours de cette dame et de parler avec elle pour comprendre pourquoi elle agit ainsi ! Y aura-t-il une procédure en justice ? a) Oui, si les usagers et anciens usagers se mobilisent. b) Non, si l’action se limite à m’envoyer des messages pour s’en plaindre et pour ensuite ne pas donner suite à ce qui est demandé.
I
30/08/2015commentairesCommentaire de Isabelle De Beul-Derue - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "domi64": Encore un nouvel inscrit, juste pour moi, c'est vraiment une délicate attention. Je ne répondrai plus sur ce site. Si quelqu'un souhaite réellement me contacter qu'il le fasse par mail, mon adresse figure sur cette page. Et pour répondre au nouveau venu domi64... Désolée, je n'ai pas de machine à remonter le temps, ni d'élixir de jouvence et à votre âge, sincèrement, ce ne serait pas raisonnable.
D
30/08/2015commentairesCommentaire de domi64 - chemin n°i17 de Tamines
Habitant la rue hamion depuis plus de cinquante ans, il est vraiment dommage de supprimer ce chemin que j'ai utilisé toute mon enfance, quand je n'enjambai pas le mur pour couper court par le bois pour me rendre a la resspe et retour par la rue isolée, manger des mures, mes parents et grands parents aussi .comment pourrais-jz revivre cela
I
29/08/2015commentairesCommentaire de Isabelle De Beul-Derue - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "curieux": Monsieur, Tous d'abord ce "chemin" n'a jamais été reconnu comme public. Si je ne clôture pas mon terrain, que quelqu'un y pénètre et qu'il y a un accident; je devrai payer toute ma vie car ma compagnie d'assurance ne me couvre pas dans ce cas. Deuxièmement, les gens n'ont aucun respect, j'ai retiré plus de 200 sacs poubelles, des drogués s'y promenent la nuit; je me fais insulter chez moi car mon chien n'est pas tenu en laisse, des motards et des VTT saccagent le sentier et la liste est encore longue...et le chemin ne moisit pas ...la nature reprend ses droits et perso je trouve ça très bien comme ça.
C
28/08/2015commentairesCommentaire de curieux - chemin n°i17 de Tamines
j'ignore le résultat final de tout ceci, je trouve juste dommage qu'en fin de compte tout un chacun perd ici quelque chose. car il faut le dire ce petit sentier était à mon sens un agréable coin de promenade et de verdure. J'imagine qu'il ne servira désormait plus a personne si la justice donne raison à la propriétaire (désoler si je ne note pas le nom mais ce site internet est mal fait). puis je toutefois poser une question à celle-ci? est-ce dans un but utile que vous désiré fermer ce sentier qui aujourd'hui moisi ou juste par besoin personnel de satisfaire une position de supériorité sur un espace privé autrefois d'utilité publique?
I
09/08/2015commentairesCommentaire de Isabelle De Beul-Derue - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "Isabelle De Beul-Derue": J'oubliais l'acte d'achat du sentier par le Roton date de 1923 et non pas de 1933! J'ai retrouvé l'acte et ses plans après des mois de recherche...vous avez au moins l'année, c'est un bon point de départ, ce sera peut-être moins long.
I
09/08/2015commentairesCommentaire de Isabelle De Beul-Derue - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "davbin": Ah oui, j'oubliais la servitude à laquelle vous faites références (orientée Nord Sud or le sentier est orienté Ouest Est) part de la partie du sentier qui m'appartient et que j'ai laissé accessible (côté rue Varet) et rejoint la rue isolée...vous pourriez peut-être demander à M. Gillot de le rouvrir (oui, je sais il a vendu le terrain à bâtir sur lequel se situait ce passage et enclavé son propre terrain...c'est dommage)Comme quoi les positions des différentes parties dépendent largement de leurs propres intérêts...je vous envoie le plan sur simple demande sur mon adresse email dbd.isabelle@gmail.com (ce n'est pas possible de poster des pièces jointes sur ce site).
I
09/08/2015commentairesCommentaire de Isabelle De Beul-Derue - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "davbin": Monsieur, Il faudrait apprendre à lire un acte et le plan qui y est annexé...ce passage ne concerne pas "le sentier du roton" mais une servitude à mon profit sur le terrain de M. Gillot. No comment
davbin
09/08/2015commentairesCommentaire de davbin - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "Isabelle De Beul-Derue": voici ma réponse madame DEbeul-Deurue.... mais çà vous le savez déjà... Pour savoir si les propriétaires peuvent légalement empêcher le passage, il faut remonter quelques années en arrière. Le sentier du Roton existe déjà depuis plusieurs siècles. En 1933, le terrain est acquis par la société anonyme des Charbonnages réunis de Roton Farciennes et Oignies Aiseau, qui exploite des houillères d’un côté du sentier. Léon Gillot: «Lors de l’acquisition de ce terrain, la société du Roton a accepté une condition stipulant que la société cédant le terrain se réserve le droit de passage sur quatre mètres de largeur, et que ce passage devra toujours être libre d’entraves et pourra être employée de tout temps. Mme De Beul a donc acquis le chemin, mais n’a pas le droit d’en interdire l’accès. »
JANSSENS
06/07/2015commentairesCommentaire de JANSSENS - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "curieux": Vous adresser à cmcfbs@voo.be
C
05/07/2015commentairesCommentaire de curieux - chemin n°i17 de Tamines
Juste pour savoir cette histoire la justice à t'elle tranchée?
JANSSENS
29/06/2015commentairesCommentaire de JANSSENS - chemin n°i17 de Tamines
USURPATION D'IDENTITE - LOL J’ai toujours trouvé assez étrange que l’on ait donné le nom de "rue de la Respe" à l’ancien petit chemin du charbonnage d’Oignies) celui-ci donnant sur la place dite de la Respe et non sur la Respe. Jadis, la coutume était de donner à un chemin le nom de l’endroit vers lequel il conduisait ou qu’il traversait en tout ou partie, or la Respe se situe en aval et en amont de la rue Auguste Varet, c’est donc cette rue qui devrait porter ce nom. En effet, le chemin de la Respe est cité par Jean Fichefet dans son ouvrage « Histoire du Marquisat et Commune d’Aiseau », en page 39, comme étant le chemin n° 38. Force de constater sur la carte de l’Atlas des chemins et sentiers vicinaux qu’il s’agit bien de la rue Auguste Varet. Chemin de la Respe qui allait au delà du bois d'Hamion sur Tamines.
JANSSENS
26/06/2015commentairesCommentaire de JANSSENS - chemin n°i17 de Tamines
J’ai toujours signalé qu’il était préférable de ne plus passer et personnellement je n’y passe plus sauf pour me rendre dans la propriété GILOT qui m’a autorisé à le faire. En effet, comme je l’ai communiqué à plusieurs reprises, il ne vaut mieux ne plus passer parce qu’elle invoque des détériorations à ses clôtures. Suite au décès de mon avocat et de l’inertie des usagers, j’ai suspendu mon action. Nous avons toutefois la preuve que ce chemin était libre d’accès depuis plus d’un siècle, c’est un fait historique, et une piste juridique pour faire annuler la vente. Je pense également qu’il s’agit d’un baroud d’honneur en raison de sa situation personnelle, qui ne lui permettra pas de faire aboutir son projet. Le Bourgmestre veut qu’un jugement soit fait avant d’agir alors que la jurisprudence lui permettait de faire un arrêté de police. Son inertie dans cette affaire, comme dans beaucoup d’autres lorsqu’il s’agit d’Oignies, lui sera rappelée au moment voulu. Il faut également savoir que la juriste qui a défendu les droits de la propriétaire ne fait plus partie du personnel communal. Les avantages de la fermeture de la dite rue du Roton sont, égoïstement dit, la tranquillité vu que les engins à moteurs ne respectaient pas l’interdiction de passer et que certains cyclistes vous renverseraient plutôt que de signaler leurs arrivées. Cela ne change pas ma position sur les droits usurpés par la propriétaire. Il y a deux solutions : - On se mobilise réellement et on agit tous ensemble. - On laisse pisser le mouton et le projet tombera de lui-même. Je reste à la disposition des utilisateurs pour la concrétisation des actions. Claude JANSSENS http://www.janssens-aysavelmark.be/
I
19/06/2015commentairesCommentaire de Isabelle De Beul-Derue - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "admin": Les entraves et les panneaux sont systématiquement arrachés. Je vais clôturer afin d'empêcher toute forme de passage dans les prochains jours. Merci d'avoir changer la couleur (cela n'apparait pas encore chez moi). J'ai essayé de joindre par téléphone des responsables de votre site mais c'est difficile. J'espère avoir un contact probant demain matin.
admin
19/06/2015commentairesCommentaire de admin - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "Isabelle De Beul-Derue": Le 30/5, le passage était tout-à-fait libre. Nous n'avons pas vu de poutres ni d'obstacles ou d'interdiction. C'est pourquoi nous pensions de bonne foi que le problème était résolu. Suite à votre commentaire de hier, nous avons directement indiqué sur le site que ce n'était pas le cas et avons remis le sentier en magenta (suivant la cache de votre navigateur, il faut néanmoins max 24H pour que la carte soit mise à jour)
I
19/06/2015commentairesCommentaire de Isabelle De Beul-Derue - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "admin": Les photos sur votre site ne montrent volontairement pas les poutres qui ont été mises en place et interdisent le passage. J'exige que ce tracé figure en rouge ou magenta ou orange sur toutes les cartes de votre site. Les cartes IGN ne sont pas des preuves, le chemin est cadastré et la commune reconnait qu'il est privé, aucun acte ne mentionne de servitude. Quant à la prescription trentenaire, j'ai des preuves de son impossibilité! Mais vous ne prendrez jamais la peine de me contacter à ce sujet, c'est plus facile. Des mesures supplémentaires seront prises dans les prochains jours. Et je n'ai toujours pas votre nom...
admin
19/06/2015commentairesCommentaire de admin - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "Isabelle De Beul-Derue": Bonjour, le fait que le sentier la prolongation de ce sentier à Aiseau est contesté est clairement indiqué (voir http://www.balnam.be/aiseau/sentier/i17). Les visiteurs peuvent analyser vos commentaires ainsi que ceux des défenseurs du sentier. Notre adresse postale se trouve en bas de chaque page du site.
I
18/06/2015commentairesCommentaire de Isabelle De Beul-Derue - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "admin": Vous ne fournissez pas des informations claires et objectives: 1. le tracé du chemin est en vert sur la carte, vous devriez le signaler en magenta/orange/rouge; 2. Vous devriez écrire lisiblement que la commune a reconnu ce chemin comme étant privé et que les propriétaires en interdisent l'accès; 3. Pour que vos internautes puissent se faire une opinion vous devriez leur fournir des informations juridiques générales et spécifiques à chaque cas et ce en toute objectivité; 4. Le "sentier" est signalé depuis des années comme privé et fermé (et refermé régulièrement), des articles sont parus dans la presse nationale, la commune a été averti ainsi que les riverains et les randonneurs via votre site et ...aucun recours. Je vous laisse tirer les conclusions qui s'imposent et en informer vos lecteurs. J'en profite pour vous demander officiellement de supprimer toutes les mentions de ce "sentier" sur l'ensemble de vos sites. Pourriez-vous également me fournir par mail votre nom et vos coordonnées personnelles ainsi que celles de votre asbl. D'avance je vous en remercie.
admin
18/06/2015commentairesCommentaire de admin - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "Isabelle De Beul-Derue": Cette personne y est passée avant de lire les commentaires sur se site. Nous n'incitons personne à y passer. Les lecteurs peuvent se faire une opinion en fonction des commentaires des uns et des autres.
I
18/06/2015commentairesCommentaire de Isabelle De Beul-Derue - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "admin": En lisant les commentaires sur votre site, cette personne était parfaitement informée. Les gens détruisent systématiquement les entraves et les panneaux...J'en profite pour vous demander de retirer toutes les mentions concernant l'existence d'un passage sur ma propriété. Vous incitez les gens a emprunter un passage privé.
admin
18/06/2015commentairesCommentaire de admin - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "Isabelle De Beul-Derue": J'y suis également passé récemment. Il n'y avait aucune interdiction de passage ou aucune indication que le chemin est privé. Rien ne peut être reproché à "davbin"
I
18/06/2015commentairesCommentaire de Isabelle De Beul-Derue - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "davbin": Monsieur, Auriez-vous l'obligeance de me donner votre nom et votre adresse (comme ça je pourrai faire du vtt dans votre jardin!) Pour rappel, ce chemin est privé! Vous violez donc une propriété en toute connaissance de cause.
181388
05/2015passages répertoriésun photographe y est passé
davbin
29/05/2015suivis davbin suit ce sentier - chemin n°i17 de Tamines
davbin
29/05/2015passages répertoriés davbin y est passé le 19/05/2015 - chemin n°i17 de Tamines
ha oui j oubliais j y suis passé le 19/5/2015 ;-)
davbin
29/05/2015passages répertoriés davbin y est passé le 29/05/2014 - chemin n°i17 de Tamines
c 'est gens voulant tout privatiser sauvagement m agace fortement...
JANSSENS Claude
25/04/2014commentairesCommentaire de JANSSENS Claude - chemin n°i17 de Tamines
Dernières nouvelles : Les propriétaires continuent à harceler les gens même en dehors de la propriété. Excitation et harcèlement bien futile face à l’étau juridique qui va se refermer sur eux.
JANSSENS Claude
04/03/2014commentairesCommentaire de JANSSENS Claude - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "Olivier CROIX": Merci beaucoup, toutefois à ce jour nous n'avons toujours rien reçu. Claude JANSSENS
JANSSENS Claude
19/02/2014commentairesCommentaire de JANSSENS Claude - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "Olivier CROIX": merci beaucoup bonne journée
O
18/02/2014commentairesCommentaire de Olivier CROIX - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "JANSSENS Claude": J'utilise ce chemin depuis de nombreuses années pour faire mon jogging. Il me permet de joindre les bois d'Aiseau depuis Tamines. Je vais donc envoyer une lettre pour confirmer que ce chemin est bel et bien utilisé régulièrement.
JANSSENS Claude
13/02/2014commentairesCommentaire de JANSSENS Claude - chemin n°i17 de Tamines
APPEL – SAUVONS LE CHEMIN DIT DU ROTON Si vous avez fait usage de ce chemin pendant plusieurs années faites le nous savoir par écrit. Cela à juste pour but de démontrer au Juge de paix la réalité du passage des populations. Nous déplorons que les actions et/ou communiqués d’intimidation de la propriétaire aient pu influencer certains usagers. Faites nous aussi savoir ce que vous connaissez de ce chemin. Merci de votre collaboration Adresse pour les attestations : Claude JANSSENS, Bureau de conseils et d’investigations, Société civile SCS, rue Auguste Varet, 27 à 6250 Aiseau - http://www.janssens-aysavelmark.be/173539907 Presque tout sur « Le chemin dit du Roton » : http://www.janssens-aysavelmark.be/173758097
JANSSENS Claude
13/02/2014commentairesCommentaire de JANSSENS Claude - chemin n°i17 de Tamines
PASSANTS NE VOUS LAISSEZ PAS INTIMIDER COMMUNIQUER VOTRE ATTESTATION. Evidemment, nous devons apporter la preuve qu’il s’agit bien d’une servitude publique sur fonds privé et pour ce faire nous devons inviter les usagers de ce chemin à se faire connaître. Je crois que tout le monde à bien compris que vous essayez de saboter le recours des populations en pratiquant l’intimidation sur les usagers et anciens usagers en essayant de faire croire qu’ils ont violés la loi et de les culpabiliser en les associant à cette pseudo maltraitance de votre cheval pour qu’ils n’osent pas se faire connaître. Je dis bien pseudo maltraitance car tout le monde sait que vous avez dit à qui veut l’entendre que l’auteur de celle-ci était l’ancien propriétaire de votre pré en aval. Vous avez raison de ne plus participer au débat, toute votre argumentation démontre à souhait que vous essayez d’échapper à vos obligations de propriétaire du fonds vis-à-vis des populations en droit de faire usage de ce chemin privé qui est pour le moins une servitude publique sur fonds privé. Nous nous reverrons en justice à Châtelet, en attendant arrêter d’harceler les passants.
archive
13/02/2014actes/documents/historiqueTamines - Article l'Avenir - Un chemin au centre des tensions
I
12/02/2014commentairesCommentaire de Isabelle De Beul-Derue - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "Isabelle De Beul-Derue": ... @tous Ceci clôture pour nous ce "débat public". Notre pont de vue précité reste et restera inchangé, sauf argument majeur qui nous serait transmis personnellement. A priori, nous n'interviendrons donc plus dans ce fil de discussion, ce qui ne constitue aucunement un consentement tacite de notre part.
I
12/02/2014commentairesCommentaire de Isabelle De Beul-Derue - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "Isabelle De Beul-Derue": ... Nous avons donc mille raisons de fermer ce sentier. Nous avons aussi des centaines de raisons de permettre le passage de certaine personnes respectueuses qui en font la demande ou de certaines ballades organisées. Ceci cadre avec l'esprit de notre projet et nos convictions. Nous avons des dizaines de raisons d'expulser les personnes irrespectueuses ou agressives. Nous n'en avons aucune de déballer nos raisons, arguments, projets et convictions sur la place publique. @ balnam Le système d'autorisations que nous avons instauré permet la gestion efficace du site et est un compromis entre nos droits et notre vie privée d'une part et le bien-être des promeneurs ou des personnes souhaitant emprunter ce passage. Nous sommes pour le dialogue, dans le respect des personnes et de leur droits, la pudeur et la politesse. Vous conviendrez qu'une procédure en justice serait coûteuse et source de tracas pour tous. Si nous faisons actuellement preuve d'une certaine souplesse, vous imaginerez aisément qu'il n'en serait plus de même si nous devions supporter les tracas précités ou d'un déballage public tel celui qui se passe ici. Une discussion constructive est souvent beaucoup plus efficace pour tous.
I
12/02/2014commentairesCommentaire de Isabelle De Beul-Derue - chemin n°i17 de Tamines
Nous avons enfin demandé conseil à plusieurs avocats. Tous les élements convergent vers la même conclusion: cette parcelle est réservée à un usage strictement privé. Nous sommes donc totalement convaincus de notre bon droit. Il appartient donc aux personnes considérant qu'elles ont un droit de passage d'en apporter le preuve, inexistante aujourd'hui. A défaut de ce type de preuves que nous pourrions prendre en compte ou d'un jugement en faveur de ces personnes, le passage ou la présence d'une quelconque personne à laquelle nous n'aurions pas donné explicitement notre autorisation est illégal et sera géré en tant que tel. Nous avons dû subir des maltraitances sur nos animaux, des menaces, éviter des motards sur notre propre sol, utiliser des centaines de sacs poubelles pour nettoyer cette parcelle et ces abords, enlever plus de 200 balles de golf qu'un amateur de sport se plaisait à propulser dans nos pâtures depuis ce "sentier".
I
12/02/2014commentairesCommentaire de Isabelle De Beul-Derue - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "JANSSENS Claude": @Claude Janssens. Mr Janssens, c'est Serge Gosset, le compagnon d'Isabelle qui écrit cette fois. Je constate une fois de plus que votre hargne est sans limite et que vous avez convaincu le groupe balnam de vous suivre dans vos démarches. Je ne compte pas permettre que l'on continue à porter sur la place publique un débat privé. Puisque vous vous dites magistrat, vous n'êtes pas sans ignorer que, dans le cas présent, il appartient aux personnes et aux communautés qui revendiquent un droit de passage sur notre propriété d'en apporter la preuve. Pour l'instant, il n'en est rien, et aucun passage n'est licite. Vous souhaitez ester en justice, ou le faire faire par un groupement tel Balnam, votre qualité de riverain rendant votre requête difficilement recevable. Soit. Vous interprétez les cartes, les écrits, et l'histoire du quartier à votre guise et en fonction de vos intérêts sans aucune objectivité, et tentez de rallier nombre de personnes à votre cause par ces mensonges ou -restons naifs- erreurs. Soit, c'est votre tempérament. Vous portez sur la place publique des éléments de la vie privée de ma compagne dans d'autres cadres, un prix d'achat ici, suivi de votre lecture des faits toute personnelle. Il y a ici une limite en termes de pudeur, de respect d'autrui et de politesse qui est franchie. Devrons-nous aussi creuser les détails de votre vie? Cela n'apporte rien à la cause de quiconque sinon l'animosité des relations. Cessez donc ces pratiques, dans l'intérêt de tous. Pour le reste, notre point de vue reste inchangé. Nous avons déterminé de façon objective le statut juridique de cette parcelle avant même son acquisition, et fait des recherches importantes à ce propos, de même que notre notaire. Nous avons interrogé le voisinage et les "anciens qui possèdent la mémoire des lieux", examiné les cartes et les documents historiques, pris langue avec les propriétaires précédents et leur famille. Nous avons enfin demandé cons
JANSSENS Claude
12/02/2014commentairesCommentaire de JANSSENS Claude - chemin n°i17 de Tamines
Madame De Beul : « Sur les photos de cette page, on peut voir clairement notre affichage ainsi que les reliquats d'une ancienne clôture posée par le propriétaire précédent ». Claude JANSSENS : Clôture détruite par les autorités communales d’Aiseau après constat de son existence par l’Inspecteur Derine, en fait cette clôture était une chicane laissant passer les piétons, vélos et poucettes. Madame De Beul : « Cette parcelle était autrefois surveillée par un gardien dont la maison se situait dans le bois ». Claude JANSSENS : Il est probable qu’à une certaine époque il ait eu un garde puisque les ruines de cette maison situées dans le bois d’Hamion sont connues sous ce nom. Epoque que je n’ai pas connue, lorsque j’étais gamin j’ai bien joué dans les ruines de cette maison à l’époque où mon père faisait fonction de garde du Bois pour le compte du propriétaire Camille ALBERT. J’aurai 67 ans au mois d’Août, ce qui veut dire que pour le moins que cette maison n’est plus occupée depuis près de 60 ans et mon père n’avait pas en charge d’interdire le passage sur le chemin vu que Monsieur ALBERT n’était pas le propriétaire du chemin du Roton.
JANSSENS Claude
12/02/2014commentairesCommentaire de JANSSENS Claude - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "Moonlight": Le chemin dit du Roton est connu d’un grand nombre de personnes comme étant le chemin du bois reliant Oignies à Tamines. Il s’agit d’un chemin en terre de quatre mètres de large longeant le bois d’Hamion et qui relie la rue Auguste Varet (Oignies) à la rue Caporal Lefeuvre (Tamines). Ce chemin est répertorié actuellement au cadastre sous le nom de chemin du Roton. Entre 1700 et 1770, le chemin dit du Roton formait probablement avec une partie de la rue Henri Rouselle et de la rue Auguste Varet un chemin de terre identifié sous le nom de la Respe qui reliait le prieuré à la grande route qui sera dite de Ligny à Denée, actuellement l’avenue des Français à Tamines. Avec le départ en 1796 des chanoines du prieuré saint Nicolas, connu actuellement sous la dénomination erronée d’Abbaye d’Oignies, et le transfert administratif d’Oignies du Comté de Namur au département de Jemappe, ce chemin perd de son importance mais retrouve rapidement toute son utilité lors du développement des charbonnages d’Oignies et de Falisolle et les relie. Dans un acte de 1933, lors de l’acquisition de ce chemin par la Société du Roton l’opération est motivée par son intérêt pour l’exploitation du charbonnage d’Oignies et démontre que ce terrain de 4 mètres de large à une vocation de chemin et ne traverse pas la propriété d’autrui si ce n’est une parcelle où il y a engagement de libre passage de tout temps. Dés le début des années soixante c’est la fermeture du charbonnage d’Oignies, mais la société propriétaire n’a jamais mis fin au passage des populations d’Oignies, de Tamines, de Falisolle et autres, ni d’ailleurs fait part qu’il s’agissait d’une tolérance. Il est vrai qu’une tolérance de deux siècles est difficile à faire croire. Ce chemin vient d’être acquit pour un euro par Madame DE BEUL – DERUE bénéficiant du fait que la SA du Roton voulait s’en débarrasser en raison de sa responsabilité en cas d’accident des usagers de ce chemin. L
JANSSENS Claude
12/02/2014commentairesCommentaire de JANSSENS Claude - chemin n°i17 de Tamines
Les rochers qui étaient placés à l’entrée du chemin côté rue Varet avaient été placés par l’administration communale à la demande des riverains de la rue Auguste Varet dont je fais partie dans le but de limiter le passage des engins motorisés. La disposition des rochers permettaient effectivement le passage des poucettes, des vélos et des piétons. Ce fait pourra être facilement démontré. Aucun rochers n’avaient été placés à l’entrée du chemin côté de Tamines, ce qui permet déjà de comprendre que ce n’était pas le fait de l’ancien propriétaire du Roton, en effet pourquoi aurait-on pu passer d’un côté et pas de l’autre. En ce qui concerne les clôtures électriques, elles ont bien sur le chemin et pas de chance pour Madame DE BEUL DERUE un artiste est venu photographier le coin avant ses interdictions et comme par enchantement les clôtures non électrifiées se situaient à hauteur de celle du côté de Tamines. Je rappelle aux lecteurs qu’il ne faut pas jouer le jeu des demandes d’autorisations et laisser trancher la justice sur les droits réels de Madame DE BEUL DERUE qui lui seront affirmés ou infirmés par le Tribunal. Que craint-elle, si elle est dans son droit ?
JANSSENS Claude
12/02/2014commentairesCommentaire de JANSSENS Claude - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "JANSSENS Claude": qui devraient
JANSSENS Claude
12/02/2014commentairesCommentaire de JANSSENS Claude - chemin n°i17 de Tamines
Nous ne demandons pas aux personnes de se prononcer sur les droits de Madame DE BEUL DERUE mais juste de signaler avoir fait ou faire usage de se chemin. Ce chemin n’a jamais été interdit à quiconque, sauf au motos et quad, et est utilisé depuis deux siècles. Au regret pour Madame DE BEUL, il existe encore de nombreuses personnes qui l’ont toujours utilisé depuis plus de 50 ans pour s’être rendus à l’école ou au cinéma dans leur période de scolarité. Quand au caractère diffamatoire de mon action, le Tribunal jugera également. Je remercie Madame DE BEUL – DERUE de ses commentaires de dissuasions qui devrait permettre également à tout un chacun qu’elle essaye de limiter la réalité du passage sur le chemin. Je laisse cette dame dans sa réalité et je continuerai de défendre le droit au passage des communautés.
admin
12/02/2014commentairesCommentaire de admin - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "Isabelle De Beul-Derue": Le panneau d'interdiction repris sur cette page est récent et ne doit pas être pris en considération pour statuer quant au caractère public ou pas de ce chemin. Il faut se référer à l'usage du public par le passé (avant votre arrivée sur les lieux). Y-a-t-'il eu un usage trentenaire, continu, non interrompu et non équivoque ? Si oui, une servitude y a été acquise par le public. Les rochers que vous mentionnez avaient peut-être été placés pour empêcher le passages des motorisés, pas des usagers doux. Si, par contre, le passage s'est fait malgré des barrières et panneaux d'interdiction, aucune servitude ne peut bien-sûr être acquise. En tous cas, il nous parait opportun que toutes personnes qui ont connu ce chemin attestent de leur passage et de la présence (ou pas) de barrières et panneaux. Ce n'est qu'avec ces éléments que la justice pourra rendre sa décision en connaissance de cause
I
12/02/2014commentairesCommentaire de Isabelle De Beul-Derue - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "Moonlight": Merci à vous pour votre réponse. Nous ne souhaitons qu'une chose jouir paisiblement de notre bien.Si tous les protagonistes pouvaient faire preuve de sens critique, je ne devrais pas écrire ces lignes.
M
12/02/2014commentairesCommentaire de Moonlight - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "Isabelle De Beul-Derue": Madame, monsieur Je suis contente de vous lire car je ne peux vous cacher que votre commentaire m'a vraiment tracassé...Nous ne sommes pas des personnes malveillantes seulement des personnes qui aiment se balader. C'est en toute sincérité que mon compagnon m'a dit ne pas avoir vu le panneau (manque de vigilence, distraction,....) et il m'a dit avoir bien vu une barriere mais avec un accès la contournant et cet accès était marqué de pas et traces (signes de passage...)il n'a donc en aucun cas touché ou franchi la barrière!Comme nous avions déjà emprunté le chemin auparavant il ne s'est pas posé plus de question et a pensé que la barrière avait été posée pour éviter les engins motorisés style quads. Jamais il ne se permettrait d'entrer dans une propriété privée sans autorisation mais l'ambiguité de la situation et sa distraction on fait que....Si ce chemin est bien au sein de votre propriété il s'excuse de son intrusion. Jamais il n'a voulu causer de tort, il n'a rien abîmé (clôture, barrière, panneau,....). Je comprend aisément que la situation actuelle doit être inconfortable et que vous soyez sur la défensive mais ma première intervention n'avait rien de personnel....Je me souvenais de ce chemin comme d'un endroit bien agréable et je trouvais ça moche de le voir devenir inaccesible....Et comme malheureusement beaucoup de chemins sont usurpés ça m'a interpellé. Ne connaissant pas bien la situation j'aurai dû m'abstenir....et comme j'ai un problème d'interface avec mon ordi je ne vois pas les photos en plus....Je suis contente de voir qu'une discution franche et adulte permette de régler ce mal-entendu. L'avenir nous dira ce qu'il en ai...à la justice de trancher qui est en droit. En attend on ne passe plus ;-) Merci pour votre réponse et votre compréhension, bien à vous
I
11/02/2014commentairesCommentaire de Isabelle De Beul-Derue - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "admin": Aussi bien à l'heure actuelle que par le passé, il a toujours été fait mention de l'aspect privatif de ce chemin par le propriétaire. Naturellement certaines personnes n'hésitent pas à détruire les clôtures et arracher la signalisation... Successivement et dans le désordre le "chemin" a été barré par: des rochers, des clôtures, des panneaux, des barrières,... Sur les photos de cette page, on peut voir clairement notre affichage ainsi que les reliquats d'une ancienne clôture posée par le propriétaire précédent. Cette parcelle était autrefois surveillée par un gardien dont la maison se situait dans le bois. Toutes ces mesures n'ont jamais empêché certaines personnes de passer. Ce mépris du droit d'autrui existant effectivement depuis un certain temps ne constitue pas une jouissance paisible de 30 ans, public, non interrompu et non équivoque qui pourrait donner lieu à une revendication mais bien une banale infraction à la loi. Il en va de même pour les personnes qui passent actuellement sur notre propriété sans y avoir été autorisées par écrit.
I
11/02/2014commentairesCommentaire de Isabelle De Beul-Derue - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "Moonlight": Madame, des panneaux d'interdiction et des barrières ont été posés il y a de nombreux mois. Les photos postées sur ce site même par des tiers en témoignent à suffisance. Votre compagnon ne pouvait les ignorer. Le site est régulièrement vandalisé (panneaux, barrières et clôtures arrachés, substrat et sous-bois endommagé par les motos, dépôts d'immondices,...). De plus, en cas d'accident nous serions tenus pour responsables. En effet, des arbres tombent constamment et cet endroit est dangereux. Plusieurs personnes pénètrent sur notre propriété en étant parfaitement informées et conscientes d'enfreindre la loi, et se montrent extrêmement agressives, voire dangereuses (motards, chiens, ...) lorsque nous les interpellons. Nous avons consultés plusieurs avocats et de très nombreuses archives qui sont unanimes quant à notre bon droit et à l'aspect strictement privé de cette voie. Devant l'agressivité de certains, la maltraitance de nos animaux et les nombreuses incivilités, nous n'avons d'autre choix que de mettre en force l'interdiction absolue de passage, hormis pour les personnes explicitement autorisées qui en assument le risque. Rassurez-vous j'ai bien d'autres choses à faire (et vous aussi) que de vous poursuivre pour violation de propriété. J'invite régulièrement les personnes sympathiques et non agressives à nous écrire afin d'obtenir une autorisation. Ils sont plusieurs à l'avoir fait et ils profitent de notre propriété paisiblement en la respectant. Bien à vous Isabelle et Serge
admin
11/02/2014commentairesCommentaire de admin - chemin n°i17 de Tamines
Seule la justice pourra confirmer (ou pas) le caractère public de ce chemin. Les personnes l'ayant emprunté ne risque bien sûr rien à en témoigner. Même dans l'hypothèse où la justice donnerait tord aux défenseurs du chemin, leurs passages n'avaient absolument rien d'illégal, aucun panneau ou aucune barrière n'interdisait l’accès au chemin.
M
11/02/2014commentairesCommentaire de Moonlight - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "Isabelle De Beul-Derue": Madame, Je suis passée dans ce sentier il y a plus de dix ans....devant l'ampleur de la situation (je ne pensait vraiment que la situation était à ce point)je ne vais prendre position aucun courrier ne sera donc envoyé....je n'habite plus la région donc celà me concerne moins maintenant. Pour le passage en VTT, mon compagnon a emprunté le chemin ds le sens rue "Auguste Varet" vers la rue "Caporal Lefeuvre" il n'y a pas vu de panneau et n'a pas franchi de clôture et comme le chemin était emprunté depuis toujours il y est passé "par habitude".....Je ne veux pas de polémique et ne connaissant pas la situation "sur place" et les personnes concernées je m'excuse d'être intervenue sur ce site. Je ne veux causer de tort à personne. Bien à vous
I
09/02/2014commentairesCommentaire de Isabelle De Beul-Derue - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "JANSSENS Claude": Ce commentaire s'adresse à tous les lecteurs. Nous subissons actuellement diverses offensives de la part de Monsieur Janssens qui se livre à une véritable campagne de diffamation. L'action en question s'inscrit dans cette campagne. Malgré les risques, il est possible aux personnes qui le souhaitent d'obtenir une autorisation de passage sur notre propriété, notamment dans le cadre de ballades organisées. Aucune clôture électrisée n'est posée sur la parcelle dont Monsieur Janssens essaie de nous spolier. La commune d'Aiseau-Presles a soulignée à de nombreuses reprises le caractère totalement privatif du passage revendiqué. Nous n'avons aucune intention de permettre sur notre propriété les dépôts d'immondices, les dégradations du site et de sa biodiversité par les motards et les VTT ou pire encore la maltraitance de nos animaux.
I
09/02/2014commentairesCommentaire de Isabelle De Beul-Derue - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "Moonlight": Madame, Monsieur, le fait qu'une autorisation ait été donnée au manège ne concerne personne d'autre. Nous prenons bonne note de votre propre aveux de la violation de propriété privée par votre compagnon qui ne pouvait en ignorer l'existence compte tenu de l'affichage et des barrières qu'il a du franchir. Le site comportant des risques vous en assumez l'entière responsabilité.
JANSSENS Claude
09/02/2014commentairesCommentaire de JANSSENS Claude - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "Moonlight": Bonjour, Merci pour votre soutien. N’oubliez pas de mettre en évidence la période concernée par votre activité et sa nature ainsi que d’avoir connaissance que jamais on ne vous avait interdit le passage antérieurement. Encore merci Claude JANSSENS
M
08/02/2014commentairesCommentaire de Moonlight - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "JANSSENS Claude": Je l'ai emprunté pendant des années quand je montais au manège l'étrier d'argent de Falisolle. Mon compagnon la encore emprunté en VTT il y a +/- 1 mois. Nous vous envoyons un courrier l'attestant au plus vite.
111737
08/02/2014actes/documents/historiqueTamines - Chemin du Roton - Action en Justice
Une action en justice va être conduite afin de faire respecter le droit de passage sur le chemin du Roton. Si vous avez emprunté ce chemin, merci de contacter M. Janssens. Pour plus de détails dans les différents commentaires
JANSSENS Claude
06/02/2014commentairesCommentaire de JANSSENS Claude - chemin n°i17 de Tamines
Une action en justice va être conduite à l’encontre de Madame DE BEUL-DERUE de manière à la contraindre de respecter le droit des communautés et à enlever ses clôtures électriques. Tous les usagers ou anciens usagers de ce chemin peuvent soutenir cette action en adressant une lettre attestant qu’ils connaissent ce chemin depuis au moins 30 ans voire plus et à quel titre (promenade, marche, raccourci pour se rendre au Delhaize à Falisolle ou chez Colombo à Tamines et dans l’autre sens chez Gérard à Oignies (La Respe) Cette lettre peut être adressée à Claude JANSSENS, c’est lui qui prépare le dossier juridique de cette triste affaire. Claude JANSSENS c/o BCI SCS Rue Auguste Varet, 27 6250 AISEAU ATTENTION : Il est important de ne pas demander d’autorisation de passage à l’intéressée. Les autorités d’Aiseau-Presles se sont déclarées non concernées et l’avis de ses services ne peut en aucun cas entrer en ligne de compte.
111735
01/02/2014actes/documents/historiqueTamines - L'Histoire du Chemin du Roton
admin
27/08/2013commentairesCommentaire de admin - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "De beul-Derue": Le sentier prolongeant le sentier n°i17 est en dehors de la province de Namur, nous n'avons donc pas tous les éléments. A première vue, il nous semble néanmoins qu'il entre dans les conditions de la prescription trentenaire (30 ans d’usage paisible, public, non interrompu et non équivoque) . Le fait que ce sentier ait été emprunté pendant de si nombreuses années laisse penser qu'il ne s'agit pas d'une simple tolérance d'un propriétaire. On nous a également rapporté qu'il a été entretenu par des ouvriers communaux. Si c'est le cas, outre la servitude, sa propriété pourrait être réclamée
D
26/08/2013commentairesCommentaire de De beul-Derue - chemin n°i17 de Tamines
Réponse à "De beul-Derue": Merci d'avoir affiché le texte accompagnant les pictogrammes.
D
25/08/2013commentairesCommentaire de De beul-Derue - chemin n°i17 de Tamines
Nous sommes les nouveaux propriétaires de la parcelle prolongeant le sentier I17. Ce sentier n'existant que sur la commune de Sambreville. Le prolongement de ce sentier est privé et l'a toujours été. Il n'y a aucune servitude concédée ou acquise ni servitude d'utilité publique (confirmé par la commune d'Aiseau-Presles). Devant l'incivisme permanent et les agressions de notre cheval, nous avons décidé de rappeler l'interdiction d'accès. Nous remercions le photographe de ne pas avoir publié sur le site le texte accompagnant les pictogrammes et affiché sur le "sentier" lol. Nous indiquons notamment la possibilité pour les groupes de promeneurs d'obtenir une autorisation conditionnelle d'utilisation sur base d'une demande écrite.
111732
08/2013passages répertoriésun photographe y est passé
JANSSENS Claude
19/08/2013commentairesCommentaire de JANSSENS Claude - chemin n°i17 de Tamines
B. le sentier n° 17 se prolonge par le chemin du roton (large sentier traversant le bois) et qui débouche sur la rue Auguste Varet. La rue Camile Albert ne se situe pas dans e prolongement de ce sentier n° 17 qui jadis lui portait le nom de Camille Albert. Monsieur GILOT à Aiseau-Presles peut facilement démontrer tout cela.
archive
16/09/2007actes/documents/historiqueTamines - Photo prise du Chemin du Roton

Photos

111732
181388
111734

Ressources


Itinéraires Wallonie asbl La réalisation du site et son contenu sont sous la responsabilité de
Itinéraires Wallonie asbl - Rue Laschet,8 - 4852 Hombourg
info@balnam.be
Merci de signaler tout contenu erroné. Il sera corrigé dans les plus brefs délais.